Logo Tactill

Le blog des commerçants

Votre caisse enregistreuse sur iPad

Découvrir Tactill

Faut-il (encore) faire

de l’imprimé publicitaire ?

Un imprimé publicitaire sur 2 est lu de façon assidue (étude BALmétrie 2018). Alors que certains prédisent la fin du papier, certaines statistiques concernant le prospectus semblent indiquer toute sa pertinence pour la communication de votre commerce.

Le tract a donc des avantages à faire valoir qui pourraient compenser ses faiblesses. Faisons le point sur les bienfaits majeurs de l’imprimé publicitaire et ses inconvénients notables.

Imprimé publicitaire : ce que ses commerçants utilisateurs en disent



Le courrier publicitaire séduit les consommateurs


Pour beaucoup de personnes, recevoir des publicités dans sa boîte aux lettres génère du plaisir. Cela stimule la curiosité, éveille les sens et augmente la satisfaction. Parce que l’imprimé publicitaire annonce des bons plans, présente de beaux produits et surtout permet de bénéficier de promotions, les consommateurs l’adorent. Ainsi ils vont pouvoir optimiser leur budget tout en s’offrant de jolies choses.

L’imprimé publicitaire est un levier du drive-to-store


Le courrier publicitaire permet de solliciter le consommateur en lui donnant de bonnes raisons de se rendre en boutique. Outil d’une stratégie drive-to-store, il va promouvoir une enseigne en mettant en avant son offre, ses avantages spécifiques, … sur une période donnée. Il est possible d’y joindre des coupons de réduction, des échantillons, … Les destinataires qui raffolent de ce type de communication y verront une bonne opportunité de faire du shopping.

prospectus-pub-courrier

Le prospectus publicitaire augmente la notoriété de l’enseigne


Pour se faire connaître sur sa zone de chalandise, l’imprimé publicitaire est un moyen accessible à tout commerçant. Simplement et assez rapidement, il se diffuse sur son territoire. Contrairement à d’autres outils de communication comme le 4x3 ou le spot radio, le prospectus représente un coût que nombre de PME, et même de TPE, peuvent prendre en charge. Il permet d’informer les consommateurs situés à proximité et ainsi de nouer un lien d’affinité.

L’imprimé publicitaire est un vecteur d’achat


Véritable outil de promotion, le tract publicitaire met en avant l’offre d’une boutique ou d’un restaurant permettant de générer des ventes. Les consommateurs attentifs à ces envois sont très réceptifs aux communications qu’ils contiennent. Ils vont donc y réagir en se rendant dans le point de vente et en y consommant. Ainsi l’imprimé publicitaire est un boosteur de chiffre d’affaires du commerce.

Le tract publicitaire est conservé par les consommateurs


Alors que les communications digitales sont facilement zappées par les consommateurs, l’imprimé publicitaire est gardé (précieusement) pour être ensuite lu dans un moment choisi. Il accompagne ainsi un instant de détente privilégiée des acheteurs. Il représente une publicité véritablement choisie par les Français, d’autant qu’ils peuvent opter pour le « stop-pub » sur leur boîte-aux-lettres. Donc, il est moins vu comme une intrusion que les outils de communication digitaux.

Prospectus publicitaire : ce que ses commerçants opposants lui reprochent



L’imprimé publicitaire ne véhicule pas une image moderne


Pour certains commerçants, le tract représente l’ancien monde. Il évoque des techniques marketing d’un autre temps, révolu. C’est un outil de communication daté qui ne va pas véhiculer toute la modernité de l’enseigne. Il correspond mal à une boutique tendance et dynamique qui s’inscrit pleinement dans ce nouveau millénaire.

boite-aux-lettres-pub

Le prospectus publicitaire cible mal la clientèle


lorsque l’on utilise l’imprimé publicitaire, il est quasiment impossible de réaliser un bon ciblage de la clientèle (à moins de faire du courrier adressé). De ce fait, toute une zone de chalandise est concernée et non certains profils de consommateurs. Un commerce qui souhaiterait viser les 40-50 ans ou les cadres supérieurs ne pourrait utiliser ce levier. De même, les comportements d’achat des destinataires ne sont pas connus et en rapport avec l’enseigne.

L’imprimé publicitaire est trop lourd à mettre en place


À l’heure où une campagne SMS se programme seul, sans compétence particulière, en quelques clics, il est vrai que le prospectus paraît un outil complexe à lancer. Quel commerçant dispose de compétences de graphiste ? Très peu ! Aussi il faut voir à un prestataire pour concevoir le document de A à Z, puis un diffuseur. Tout cela prend du temps, demande de la disponibilité et représente un certain coût. La majorité des outils de communication digitaux offre des solutions bien plus accessibles, simples et rapides.

Le tract publicitaire manque d’interactivité


Un commerçant qui envoie des imprimés publicitaires n’aura bien souvent pas de retour sur la lecture des destinataires. Il ne saura pas qui a parcouru le flyer ou dépliant, qui s’est arrêté sur tel ou tel élément mis en avant, … Il n’aura que peu d’indicateurs de suivi et de performance à utiliser pour améliorer ses prochaines campagnes. Parallèlement, les consommateurs qui reçoivent ces publications restent passifs devant. Pas de liens hypertextes sur lequel cliquer ! (à la limite le tract pourra intégrer un QR-code!).

L’imprimé publicitaire reste un média polluant


Même s’il s’est beaucoup amélioré, le courrier pub est un outil de communication non écologique. Pour le produire comme pour le distribuer, il consomme du papier, des encres, des emballages et du CO2. Il correspond mal à l’intérêt grandissant de la population, y-compris des commerçants, pour le respect de l’environnement. Les outils numériques, de ce point de vue, apparaissent plus « propres » et plus durables.

Après avoir balayer les principaux avantages et inconvénients de l’imprimé publicitaire, dites-nous lequel de ces arguments vous a le plus marqué ?